Les différentes méthodes de purification de l’eau.

Eau de source naturelle – Eau de source naturelle embouteillée directement à la source comme ESKA qui n’a pas besoin d’être purifiée pour être salubre et bonne à boire. Par contre, l’eau de source qui a reposé dans des réservoirs ou qui a été transportée avant l’embouteillage est exposée à des bactéries.

Eau municipale – L’eau puisée de lacs et de rivières doit être traitée pour être salubre.

Distillation La vapeur de l’eau bouillante est condensée de nouveau et embouteillée. L’ébullition tue tous les microbes, rendant l’eau très salubre, mais ce procédé élimine également les minéraux naturels de l’eau, ce qui lui donne un goût fade et réduit sa valeur nutritive.

Déionisation – Aussi connue sous l’appellation « déminéralisation », cette méthode utilise les résines d’échange ionique qui se lient aux minéraux et les éliminent par filtrage. Les résultats de ce procédé artificiel sont semblables à ceux de l’eau distillée.

Filtration micronique – L’eau est filtrée par de minuscules trous afin d’en éliminer les contaminants et les microbes.

Ozonisation – En y ajoutant de l’ozone, l’eau est désinfectée et la plupart des microbes sont alors tués. Cependant, ce procédé a été associé à la formation de bromate dans l’eau et présente par conséquent un risque pour la santé.

Osmose inversée – Sous pression, l’eau est poussée à travers une membrane qui filtre les microbes, les produits chimiques, mais également tous les minéraux.

Lumière ultraviolette –  L’eau passe à travers une lumière ultraviolette, tuant la plupart des contaminants.

Chloration – Du chlore désinfectant est ajouté à de nombreuses sources d’eau municipales. Le chlore tue les pathogènes efficacement, mais les sous-produits du procédé appelés « trihalométhanes »(THM) suscitent certaines préoccupations pour la santé. Remarque : certaines eaux embouteillées traitées par osmose inversée utilisent également du chlore.

Comments are closed.