La vérité sur l’eau embouteillée

Minérale, de source naturelle ou gazéifiée, quel est le meilleur choix? Avec autant de variétés d’eau en bouteille sur le marché, il devient parfois difficile de s’y retrouver. Observons de plus près leurs différences afin de faire un choix éclairé pour votre santé.

D’où provient l’eau que vous buvez? Parce que nous souhaitons laisser la nature suivre son cours, l’eau de source naturelle Eska est embouteillée directement à la source.

À chaque eau sa source

Eau de source — Elle provient d’une source d’eau souterraine, et non d’une source d’eau communautaire. Elle doit contenir moins de 500 parties par million de matières totales dissoutes (MTD). Les MTD représentent la concentration totale de substances dissoutes dans l’eau, facteur pouvant influer sur son goût et sa dureté.

Eau minérale — Elle provient également d’une source souterraine, mais elle contient plus de 500 parties par million de MTD. L’eau minérale peut se présenter autant sous forme tranquille que gazeuse.

Eau potable — Elle provient de tous les types de sources (généralement municipale) et a été purifiée par distillation, déionisation ou osmose inversée.

Eau de source gazéifiée — Elle  contient du gaz naturel ou ajouté et provient d’une source naturelle. Sa teneur en minéraux est plus faible que celle de l’eau minérale. Le soda, l’eau de Seltz et l’eau tonique sont considérés comme des boissons gazeuses et non comme des eaux embouteillées.

La nature de l’eau : une question d’étiquette

Sachez que les termes « eau purifiée » et « eau potable » indiquent généralement que l’eau provient d’une source publique. Si l’étiquette n’indique pas que l’eau provient d’une source souterraine ou d’un puits, elle est probablement issue d’une source municipale. 

Vérifiez également la teneur en minéraux, un indicateur déterminant dans l’équilibre du pH de l’eau.

L’importance du pH

Le pH de l’eau indique son degré d’acidité. Un niveau de 7 correspond à un pH équilibré, tandis que toute valeur inférieure à 7 indique que l’eau est acide. 

Avez-vous soif d’information?

Si l’eau n’est pas étiquetée « de source » ou « minérale », il s’agit d’eau du robinet ayant été soumise à une purification supplémentaire. Un ensemble minéral synthétique y a probablement aussi été ajouté.

L’eau étiquetée « de source naturelle » ou « minérale » a reçu une désignation officielle. Cette certification est attribuée seulement après la réalisation d’analyses strictes qui prouvent qu’elle est naturellement exempte d’éléments toxiques et qu’elle est conforme aux exigences de la désignation « de source » ou « minérale ».

Toutes les eaux ne sont pas égales

Au Canada, l’eau potable du robinet et les eaux embouteillées sont toutes deux assujetties aux lois fédérales. En général, ces eaux ne présentent aucun danger.

Des incidents isolés de contamination d’eau du robinet ou d’eau embouteillée par des bactéries ou d’autres substances toxiques entraînant, dans certains cas, des risques considérables pour la santé, ont toutefois eu lieu. Pour prévenir ce risque, l’eau Eska est embouteillée directement à la source, sans ozonation.

Tout sur les bouteilles de plastique

La plupart des bouteilles d’eau portent le symbole de recyclage no 1. Celui-ci fait référence au polyéthylène téréphtalate (PET, PETP), un plastique sécuritaire fabriqué sans BPA (bisphénol A). En dessous de chaque bouteille Eska, les seuls symboles que vous trouverez sont PET no 1 et rPET (PET recyclé).

La sagesse naturelle 

Le plastique étant une substance perméable, l’oxygène, les bactéries et tout ce qui se trouve dans l’air peuvent le traverser. Plus le plastique est mince, plus la barrière de protection est faible. Entreposer une bouteille d’eau dans le garage ou au soleil peut même altérer le goût de l’eau qu’elle contient.

Pour cette raison, Santé Canada recommande de réfrigérer les bouteilles de petits formats après l’ouverture et même, idéalement, dès l’achat. Si vous devez entreposer de l’eau pendant de longues périodes, choisissez un endroit sec et frais et vérifiez toujours les dates de péremption.

Comments are closed.