Méthodes de purification de l’eau : tout ce que vous devez savoir

Les différentes méthodes de purification de l’eau

En plus d’étancher votre soif, l’eau vous donne énergie, santé et vitalité. Voici différentes méthodes de purification utilisées pour l’assainir.

Distillation – La vapeur de l’eau bouillante est condensée de nouveau et embouteillée. Bien que l’ébullition réussisse à tuer tous les microbes, elle élimine également les minéraux naturels, ce qui lui donne un goût fade et réduit sa valeur nutritive.

Déionisation – Aussi appelée « déminéralisation », cette méthode est fondée sur l’utilisation de résines d’échange ionique qui se lient aux minéraux pour les éliminer par filtrage. Les résultats de ce procédé artificiel sont semblables à ceux de l’eau distillée.

Filtration micronique – L’eau est filtrée par de minuscules trous afin d’en éliminer les contaminants et les microbes.

Osmose inversée – Sous haute pression, l’eau est poussée à travers une membrane qui filtre les microbes, les produits chimiques et tous les minéraux.

Rayons ultraviolets –  L’eau passe à travers une lumière ultraviolette, laquelle tue la plupart des contaminants.

Ozonation – En y ajoutant de l’ozone, l’eau est désinfectée et la plupart des microbes sont éliminés. Ce procédé est cependant associé à la formation de bromate, phénomène présentant un risque pour la santé.

Chloration – Du chlore désinfectant est ajouté aux sources d’eau municipales. Bien que le chlore tue efficacement les pathogènes, ses sous-produits appelés « trihalométhanes » (THM) suscitent certaines préoccupations pour la santé. Remarque : certaines eaux embouteillées traitées par osmose inversée sont également du chlorées.

Levez votre verre à mère Nature

L’eau Eska découle de la nature qui a suivi son cours pour vous offrir tous les bienfaits d’une hydratation à l’état pur. L’eau de source Eska est unique puisqu’elle est entièrement filtrée par la nature pendant plus de 15 ans. Elle traverse diverses strates de sédiments glaciaires d’une formation naturelle appelée « esker ». Puisée à la source, elle est ensuite embouteillée sans que rien n’y soit ajouté ou retiré.

Comments are closed.